Douze destinations canadiennes se lancent dans la data visualisation

Partagez !

 

Cet article est la traduction d’une actualité publiée en décembre 2017 sur le site de l’organisation de promotion  Tourism Vancouver Island (www.tourismvi.ca).

 

Temps de lecture : 1 minute

 

Tourism Vancouver Island, l’une des 6 Destination marketing Organizations que compte la province canadienne de la Colombie Britannique, va se doter -en partenariat avec une douzaine de ses Offices de tourisme- d’une plateforme partagée destinée à collecter et visualiser de la data touristique locale.

L’objectif du projet est d’améliorer la connaissance client et de développer l’activité touristique grâce à un outil de gestion, de croisement et de visualisation des données qui facilitera la prise de décisions et permettra aux différentes structures de se comparer. 

 

Les indicateurs de performance sont indispensables lorsqu’on veut fonder sa prise de décisions sur les données” déclarait ainsi Calum Matthews, Community & Industry Specialist chez Tourism Vancouver Island. “Ce projet va nous aider à adapter notre marketing touristique de manière agile, en tenant compte d’indicateurs tels que la popularité de notre territoire, les produits qui y sont consommés ou le Net Promoter Score – soit l’indice de recommandation d’une destination-“, poursuivait-il.

Le projet permettra de récolter et visualiser cette batterie d’indicateurs dans un format collaboratif, partageable et fiable. “Nous savons que notre destination attire un tourisme d’itinérance, et que beaucoup de nos visiteurs passent du temps et consomment des prestations touristiques dans de nombreux endroits du territoire“, poursuit Phil Kent, responsable de l’équivalent d’un de nos fonds régionaux pour la modernisation de l’offre touristique.

C’est pourquoi il est si important pour nous de miser sur une approche collaborative : nos offices de tourisme doivent pouvoir enrichir leur connaissance des différentes clientèles, élargir leurs points de repère et se comparer entre eux. Cette première étape doit ouvrir des perspectives en matière de développement produit et de marketing mutualisés“.

Le projet commencera donc par l’agrégation de questionnaires de satisfaction distribués sur le territoire, avant de se poursuivre par le croisement et la visualisation de données issues de différents environnements, dont le web et les réseaux sociaux.

Ce projet, dont le budget total est de 24.000 dollars canadiens -soit 15.000 €- a démarré début janvier et sera opérationnel à la fin du premier trimestre 2018.

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.