Utiliser la data pour mieux cibler ses clientèles touristiques

Partagez !

 

NB : Cet article est une version résumée et traduite d’un article paru en 2016 dans l’excellent Blog du cabinet de conseil canadien Destination Think !  spécialisé dans le développement touristique des territoires. Vous trouverez la version originale via le lien suivant : https://bit.ly/2GPHvg5

 

Temps de lecture : 3 minutes

 

L’utilisation du Big Data est devenue omniprésente dans les principales firmes multinationales. Prendre des décisions fondées sur les données est essentiel à la planification des actions et notre capacité à rechercher, partager, organiser, gérer et analyser les informations est désormais plus fine et plus complexe que jamais.

Avec l’augmentation des données clients disponibles, les organisations de gestion de destinations (OGD) doivent évoluer dans le ciblage de leurs marchés et de leurs segments d’audience. Elles doivent également revoir leur manière de collaborer avec l’industrie touristique pour atteindre leurs clientèles.

Voici un exemple de la façon dont certains changements commencent à s’enraciner : récemment, Netflix a annoncé qu’il abandonnait le classement par origine géographique, âge et sexe, pour regrouper les consommateurs selon leurs préférences communes. Nous ne pouvons qu’approuver ce changement.

#1 Le ciblage géographique n’est plus efficace

 

Les consommateurs sont confrontés à une profusion de choix de voyages jamais atteinte, et cette nouvelle donne a profondément changé leur façon de prendre des décisions. Ainsi, une stratégie générique fondée sur un simple ciblage géographique n’est plus aussi efficace depuis l’arrivée du Web.

Pourtant, les OGD continuent de segmenter leurs marchés comme si rien n’avait changé. Les individus se rassemblent maintenant dans des tribus en ligne et recherchent des communautés autour de centres d’intérêt communs. Adapter leurs stratégies afin d’accroître la pertinence de leurs contenus vis-à-vis de ces centres d’intérêt est devenu un enjeu fondamental pour les OGD.


#2 Segmentez votre industrie en expériences pour mieux comprendre les publics cibles idéaux

 

Au lieu de considérer votre destination comme un endroit qui offre quelque chose pour tout le monde, que se passe-t-il si vous avez regroupé vos prestataires touristiques autour de la création d’expériences de niche, puis que vous les avez aidés à déterminer collectivement leurs publics cibles ?

En évitant de segmenter grossièrement ses clients, en se concentrant sur des niches et en adoptant une approche collaborative, une OGD peut radicalement améliorer la façon dont son organisation et son industrie pensent les visiteurs et les locaux. Elle sera alors en mesure d’approfondir ses connaissances sur les motivations de ses clients.

Cela aidera les équipes marketing, développement et relation client à se focaliser sur les consommateurs finaux plutôt que sur les prestataires touristiques.

 

#3 La plus-value pour les OGD

 

En travaillant directement avec les opérateurs touristiques et en les poussant à travailler sur les expériences à vivre, vous réalisez une énorme plus-value pour la destination.

Vous obtenez des données plus complexes et utiles de la part de vos partenaires pour compléter vos propres recherches, identifier de nouveaux publics cibles pour chaque ensemble d’expériences et vous assurer que vous atteignez les consommateurs de la bonne manière.

Cela vous permettra également de développer des campagnes et des initiatives qui intéressent les consommateurs sur plusieurs marchés géographiques.

Ne perdez pas de vue que les skieurs, les plongeurs ou les amateurs d’art vivent dans toutes les villes du monde ;-).

 

Pour aller plus loin : découvrez comment la data constitue un formidable levier d’implication d’un territoire touristique

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.